Médecine conventionnelle et régénérative d’infiltrations équines

La recherche permet de mettre au point de nouvelles technologies et techniques qui offrent des alternatives aux traitements traditionnels, notamment à travers la médecine régénérative. Equiwell utilise des protocoles rigoureux pour la mise en place de ces nouvelles techniques de soins équins.

Injection de corticoïdes

Injection Intra Articulaire Irap

L’arthrose et plus globalement les affections osseuses et articulaires du cheval sont la principales causes de réforme des chevaux de sports, de courses et de loisirs…

Les injections de corticoïdes réalisées par votre vétérinaire EQUIWELL vont diminuer l’inflammation pour tenter de limiter les facteurs responsables de la dégradation du cartilage. Ces injections sont aussi utilisées pour leur action anti-douleur.

  • Tour à tour portés aux nues puis diabolisés, les corticoïdes gardent une place importante dans l’arsenal des thérapies intra-articulaires.
  • Leur mécanisme d’action, basé sur leur puissante action anti-inflammatoire est très bien connu ainsi que leurs effets secondaires potentiels, ce qui conduit à les évaluer dans la balance bénéfices-risques lors du choix de la thérapie intra-articulaire.
  • Associés à une batterie de mesures, en adaptant la maréchalerie, le type de travail et le calendrier de compétition du cheval, ils restent utiles pour aider un cheval dans de nombreuses situations cliniques.

Depuis une vingtaine d’années des thérapeutiques dites ortho-biologiques se développent pour opposer aux corticoïdes des traitements évitant les effets indésirables, mais surtout en recherchant un effet régénératif – réparation des lésions par un tissu quasi-équivalent au tissu originel, stimulation de l’expression génétique des cellules articulaires la plus favorable à la fonction articulaire (notamment le PRP, l’IRAP et les Cellules Souches).

PRP et HAPIFAT-PRP

Hapifat Prp Equiwell Veterinaire Equin
Il s’agit d’un plasma enrichi en plaquette issu du sang puis double centrifugé dans des conditions stériles et réinjecté.
On sait aujourd’hui que selon la concentration en globules blancs ou en plaquettes les effets biologiques peuvent aller du franchement anti-inflammatoire au pro-régénératif.

Son utilisation principale concerne les tendinites, et plusieurs études ont conclu que l’injection précoce de PRP (de 1 à 8 semaines après l’apparition de la lésion) permettait d’obtenir une récupération plus rapide et plus proche de la structure originelle du tendon, tout en réduisant les risques de récidive. Tout comme l’IRAP, il s’agit d’un traitement sûr puisque le sang utilisé provient du cheval lui-même.
  • Le PRP ou Plasma Enrichi en Plaquette (Platelets Rich Plasma) est un produit dérivé du sang du cheval.
    Nous le fabriquons de manière extemporanée, c’est-à-dire au chevet du patient car il ne se conserve pas.
  • Du sang prélevé de manière stérile au cheval est ensuite centrifugé plusieurs fois, de façon à obtenir une fraction plasmatique riche en plaquettes (recherchées pour leurs facteurs de croissances, bénéfiques pour les tissus) et pauvre en globules blancs (dont l’action peut être pro-inflammatoire).
  • Le plasma ainsi préparé est ensuite injecté dans l’articulation. La quantité de plaquettes injectée varie en fonction de l’effet souhaité et du statut de l’articulation cible.

Lors de cas d’arthropathie grave, nous utilisons le procédé HAPIFAT-PRP, mis au point par le Professeur Magalon et le Dr Bembo.

  • L’intervention consiste à injecter un mélange de graisse prélevée à la base de la queue et conditionnée et de PRP.
  • La graisse agit comme une matrice, qui permet de réguler/optimiser les effets du PRP.
  • L’association entraine une action sur le long terme et nous a permis d’obtenir des effets très intéressant sur des cas réputés défavorables.

Cellules souches

equiwell-soins-suivis-equins

L’utilisation de cellules souches participe de la même philosophie.

  • Il s’agit d’utiliser des cellules qui conservent un fort pouvoir de différenciation pour réparer un tissu lésé.

De nombreuses questions demeurent sur leur exact mécanisme d’action, on sait néanmoins qu’elles sont bien tolérées, que leur effet immuno-modulateur s’accompagne de propriétés anti-inflammatoires, qu’elles sont source de facteurs de croissance, qu’elles ont un effet attractif pour de nombreuses substances pro-régénératives et qu’elles « stimulent » les cellules du tissu receveur.

  • Il est usuel aujourd’hui d’utiliser des cellules dites allogéniques, c’est-à-dire provenant d’un donneur, ceci permet d’avoir un produit standard dans sa composition et sa qualité.
  • Nous travaillons avec le laboratoire Boehringer-Ingelheim a développé Arti-Cell Forte, des cellules souches à visée articulaire, vendu avec une AMM et avec le laboratoire Vetbiobank, présent sur ce secteur depuis plus de 10 ans avec un produit de qualité utilisable également sur les tendons.
EQUIWELL Médecine vétérinaire équine Vendée Grand Ouest France
adipiscing id, commodo eget leo justo tempus elit. facilisis